Logo SEH Société d'Écologie Humaine
EDISUD
Plan du site Crédits Imprimer

Journées scientifiques annuelles
de la Société d'Écologie Humaine

La Société d'Écologie Humaine organise tous les ans des journées de réflexion interdisciplinaires

 

 

24èmes journées scientifiques

   de la Société d'Écologie Humaine

 

   L'écologie humaine : carrefour des discipline.

Enjeux, pratiques, perspectives

 

   Aix-en-Provence, MMSH

   27-28 septembre 2012

 

 

 

 

 

Comité scientifique et d’organisation

Nicole Vernazza-Licht (Anthropologue, SEH, Aix-en-Provence), Paul Allard, (Historien, AMU), René Joly Assako Assako (Géographe, Univ Yaoundé), Daniel Bley (Anthropologue biologiste, CNRS/AMU), Patrick Baudot (Démographe, IRD, Maroc), Bernard Brun (Ecologue, SEH, Marseille), Edmond Dounias (Ethnobiologiste, IRD, Montpellier), Jean-Louis Duhourcau (Architecte, SEH, Anglet), Gilles Maignant (Géographe, CNRS/Univ Nice), Marie-Jo Menozzi (Sociologue, B.E. MJM, Rennes), Marie-Dominique Ribereau-Gayon (Anthropologue, SEH, Bordeaux), Francis Ribeyre (Ecologue – écologue humain, Univ. Bordeaux), Alain Simoncini (Médecin, SEH, Marseille), Dominique Soulance (Géographe, Univ Lille).

 

En partenariat ou avec le soutien de :
AEHA - Association d’Écologie Humaine Afrique (Yaoundé, Cameroun) ;  AFEA - Association Française d’Ethnologie et d’Anthropologie ; Atelier d’Architecture J.L. Duhourcau ; ETHNOZZI – B.U. M.J. Menozzi ; Certificat International d’Écologie Humaine Bordeaux 1 ; Conseil Général des Bouches-du-Rhône ; Master Écologie Humaine Bordeaux 3 ; Ministère des Affaires étrangères ; UMR 7300 ESPACE ; Natures Sciences Sociétés - Dialogues.

 

L’écologie humaine s’interroge sur la relation entre l’humanité et la nature, essentiellement à partir de la relation entre les populations humaines et leur environnement. À l’écologie générale, l’écologie humaine emprunte le principe de raisonner en termes de dynamiques de populations, d’interactivité avec les autres espèces et l’ensemble des conditions de milieu. Mais il est clair que les êtres humains interagissent avec le milieu en fonction de techniques, de représentations et à travers des organisations fort diverses qui n’ont aucun équivalent dans le monde animal. À ce titre l’écologie humaine s’inscrit dans une démarche interdisciplinaire pour examiner les interfaces biologie/culture et société/milieu de vie.
Depuis sa création en 1987 la Société d’Écologie Humaine s’attache à la promotion de l’écologie humaine, notamment à partir de ses journées annuelles.  Les articles de la revue Écologie Humaine et les ouvrages de la collection Écologie Humaine témoignent de la richesse de ces moments de rencontres scientifiques reconnus entre chercheurs et acteurs issus de champs disciplinaires et d’horizons géographiques différents. 
Partant de l'expérience acquise, les journées 2012 de la SEH ont eu pour objectif d’initier une véritable réflexion internationale et de dégager des perspectives sur les questionnements actuels de l’écologie humaine. Pour cela, le comité d'organisation, souhaite y associer étroitement tous ceux qui, dans d’autres cadres associatifs ou institutionnels réfléchissent sur l'évolution passée, présente et future des relations hommes/environnement, son intérêt pour la société civile et pour l'action citoyenne.

 

Télécharger le programme des journées

 

Nicole VERNAZZA

Introduction

 

Table-ronde 1. La recherche et l’interdisciplinarité en écologie humaine

Animation : Nicole VERNAZZA et Paul ALLARD
Cette première table ronde a permis de faire le tour de différents champs dans lequel l’écologie humaine s’est construit une légitimité.
Après une présentation synthétique du champ de l’écologie humaine les différents intervenants ont exposé, à partir de leur ancrage disciplinaire, de leur travail et de leurs expériences de terrain, quel est leur point de vue, les concepts qu’ils utilisent et les pratiques qu’ils considèrent comme relevant de l’écologie humaine en France et à l’étranger. La discussion avec les intervenants et les participants dans la salle a permis d‘ouvrir des pistes de discussion susceptibles d'être approfondies lors des autres tables rondes.

 

Valérie BERTAUDIÈRE-MONTES

Interactions entre pratiques de l'Homme et dynamique de la biodiversité : quelles formes d'interdisciplinarité peuvent être mises en oeuvre pour les étudier ?


Élisabeth DORIER-APRILL

Géographie et écologie humaine : un « vieux couple bancal »?

 

Alain FROMENT

La dimension médicale de l'écologie humaine : recherches au Cameroun


Dominique HERVÉ

Regard d'un agronome sur l'écologie humaine : entre nature et société ?


Jean SIMOS

Santé environnementale et écologie humaine : des origines différentes, des pratiques convergentes


Pascale STEICHEN

Écologie humaine et Droit à l'environnement

 

Table-ronde 2. Acteurs : entre perceptions et actions 

Animation : Marie-Dominique RIBÉREAU-GAYON et Jean-Louis DUHOURCAU

Cette table ronde s'est adressée autant aux institutions publiques, aux ONG, aux entreprises privées, aux professions indépendantes qui mettent en pratique une idée des relations de l'homme à son environnement qu'aux chercheurs. Il s'est agit aborder les relations entre l'écologie humaine et la société civile à partir d'un échantillon de lieux et de manières de pratiquer la discipline et d'établir un dialogue constructif entre acteurs et chercheurs. Les principaux objectifs étaient :  
– de  mettre en évidence la diversité des conceptions, des utilisations et des références (implicites ou explicites) à l'écologie humaine au travers des pratiques ainsi que la manière dont elles peuvent infléchir la décision publique et/ou les parcours professionnels individuels;
–  de souligner les interactions (positives et peut-être négatives) entre science et action dans toute leur complexité ;
–  d'amorcer une dynamique de développement de l'écologie humaine auprès des acteurs qui puisse, éventuellement, conduire à l'élaboration d'outils opérationnels.

Les interventions et le débat ont été orientés de manière à circonscrire le rayon de l'écologie humaine et à envisager les moyens de renforcer  la présence de l'écologie humaine.

 

Alain DERVIEUX

En attendant la mer. Existe-t-il des solutions pour pallier l'élévation du niveau marin en Camargue ? Un retour d'expérience entre recherche et action


Bernard FAVRE

L'écologie humaine, une inspiration pour les idées, une ressource pour l'influence


Christian HAÏSSAT

La lisière du bois du Luzard : une concertation au service d'un projet


Patricia LOZANO

Observatoire de la qualité de l'air en région PACA : de la surveillance à l'information et à l'aide à la décision


Sonia MARTIN DEL CAMPO

Parcours de vie et d'action de l'in-attendu à l'in-entendu

 

Table-ronde 3. L’éducation à l’écologie humaine 
Animation : Francis RIBEYRE, René Joly ASSAKO ASSAKO, Patrick BAUDOT

Cette table ronde était un cadre d’échange sur les pratiques d’éducation à l’écologie humaine en référence à cette discipline, mais également à des pratiques exercées dans des champs disciplinaires voisins (géographie humaine par exemple), ou à des enseignements s’inscrivant dans des cursus techno-scientifiques (développement durable en sciences de l'ingénieur par exemple). Le point commun étant la transmission de savoirs et l’apprentissage à l’interdisciplinarité autour de projets.
Conçue autour de témoignages et de discussions, elle a permis d’aborder divers aspects liés à l’éducation à l’écologie humaine, parmi ceux-ci : les finalités des formations, les contenus en relation avec les spécificités de la discipline et les liens avec d’autres ; les attentes et ressentis des participants (étudiants et intervenants, professionnels), l’apprentissage à l’interdisciplinarité et l’approche systémique, la pédagogie et l’évaluation, le devenir de l’écologie humaine au sein des établissements d’enseignement supérieur.

Elle fut organisée de la façon suivante :
- présentation de structures d’enseignements en écologie humaine ;
- témoignages d’étudiants du Master d’Écologie Humaine de Bordeaux en visio-conférence ;
- discussion générale sur les problématiques relatives à l’enseignement de l’écologie humaine.

 

Patrick BAUDOT

Écologie humaine et enseignement supérieur : les aléas d'une discipline en quête de reconnaissance


Alain BUE

L'écologie humaine en géographie à Vincennes - Paris 8


Antoine de Padoue NSEGBE, René Joly ASSAKO ASSAKO

Enjeux, défis et outils de l'enseignement de l'écologie humaine en Afrique


Samuel PAVARD

L'écologie Humaine au MNHN à Paris


Francis RIBEYRE

L'éducation à l'écologie humaine : une approche de la complexité des sociétés humaines


Louis Bernard TCHUIKOUA

Expérience d'enseignement de l'Ecologie Humaine à l'ENS de Yaoundé - Cameroun

 

Table-ronde 4. La publication des recherches en écologie humaine

Animation : Daniel BLEY et Dominique SOULANCÉ

Au moment où les scientifiques s’interrogent sur les modalités de diffusion de leurs résultats (publication numérique, édition papier, …) cette table ronde a eu pour objectif de discuter de la visibilité des travaux d’Ecologie Humaine dans la communauté des chercheurs, et dans l’espace public.
Peu de textes font référence à l’écologie humaine dans les supports français ou francophones et il est intéressant de nous interroger sur la faible représentation des travaux issus de ce courant. À l’inverse, les recherches dans le monde anglo-saxon, notamment aujourd’hui en Amérique du Nord, sont illustratives du dynamisme de ce champ de recherche (Human ecology, Human Ecology review, …). Il s’est agit, à travers l’expérience  de collègues issus de champs disciplinaires et institutionnels différents et qui occupent des responsabilités éditoriales, de discuter des questions relatives à la  publication des recherches en écologie humaine.

 

Daniel BLEY

La place de l'écologie humaine et de l'interdisciplinarité dans les revues scientifiques


Ben CAMPBELL

La place de l'écologie humaine dans les revues anglophones

 

Estelle HERRSCHER

Du terrain à la médiatisation : les BMSAP, un support de publication pluri et interdisciplinaire


Claude MILLIER

La revue Nature Sciences Sociétés (NSS) et la collection Indisciplines - QUAE


Dominique SOULANCÉ

L'écologie humaine dans le champ de la géographie

 

Table-ronde 5. Le rôle des associations : dimensions scientifiques et politiques
Animation : Marie-Jo MENOZZI et Gilles MAIGNANT

Cette table ronde a porté sur le rôle joué par les associations dans la promotion et l'utilisation des connaissances inhérentes à l'écologie humaine. Pour cela, nous sommes partis de la distinction dichotomique, souvent en vigueur, entre militantisme et production de connaissances, que nous avons soumis à la discussion. Cette dichotomie est-elle pertinente ? Cela nous a permis de mettre en débat et de questionner le rôle de la connaissance dans l'action politique, et a contrario dans quelle mesure l'action peut aussi être productrice de certaines formes de connaissances. Après une introduction où nous sommes revenus sur les raisons qui ont conduit la SEH à se questionner sur ces aspects, au regard de ses objectifs, de ses problématiques et de son évolution, nous avons organisé la discussion autour de quelques questions :

  • Pourquoi un statut associatif pour produire et diffuser de la connaissance ?
  • Est-il pertinent d'opérer une distinction entre association militante et association de production de connaissances ?
  • De quelle manière militantisme (ou action ?) et connaissance se nourrissent-ils l'un de l'autre?
  • Où s'arrête le militantisme, où commence la production de connaissance ?
  • Peut-on à la fois être une association militante et une association de connaissance ? Faut-il favoriser les hybridations

Cela nous a permis de questionner les visions du monde et les valeurs dont l'écologie humaine peut être porteuse. Y-a-t-il un militantisme sous-jacent à ce type de pratique scientifique ? A l'instar de Marcel Jollivet, peut-on parler de « tiers-secteur scientifique » comme on parle de « tiers-secteur social » ?

 

Rene Joly ASSAKO ASSAKO

Pré sident de l'Association d'Ecologie Humaine Afrique


Bernadette BICHET

Association des anciens Etudiants du CIEH Bordeaux (en visio conférence)


Françoise LAFAYE

Présidente de l'Association Française d'Ethnologie et d'Anthropologie


Claude MILLIER

Président de Nature Sciences Sociétés Dialogues


Pierre SOUVET

Président de l'Association Santé Environnement France


Nicole VERNAZZA,

Présidente de la Société d'Écologie Humaine

 

Fascicule des résumés

PDF des présentations orales